Parcs nationaux du Québec : 6 lieux à découvrir

Située à l’est du Canada, la province du Québec est une terre de grands espaces, où la nature occupe une place privilégiée.

Les parcs nationaux du Québec ont été créés afin de préserver et de valoriser des espaces naturels présentant un intérêt particulier. Leur objectif est également la protection d’espèces rares ou en voie de disparition. En outre, ces parcs attirent de nombreux visiteurs en quête d’authenticité et leur permettent de pratiquer des activités de pleine nature dans des paysages grandioses.

À travers six parcs nationaux du Québec, partez à la découverte de milieux naturels variés, aux multiples richesses.

1/ Parc national de la Jacques-Cartier

Ce parc national, qui est le plus proche de la ville de Québec, se caractérise par des hauts plateaux découpés par des vallées profondes. La principale d’entre elles, où s’écoule la rivière Jacques-Cartier, présente un dénivelé pouvant atteindre 550 mètres. Haut lieu de de la randonnée avec plus de 100 km de sentiers, ce parc propose des parcours de difficultés et de distances variées afin de ravir le plus grand nombre. Certains chemins permettent de prendre un peu de hauteur et d’apprécier à leur juste valeur les panoramas de ces vallées glaciaires.

Les amateurs d’activités nautiques les plus téméraires peuvent descendre une partie de la rivière en chambre à air, sorte de bouée gonflable, pour des sensations rafraîchissantes. Si vous préférez les activités plus calmes, une promenade en rabaska, canot d’origine amérindienne, offre depuis la rivière, des paysages époustouflants sur la vallée. Peut-être aurez-vous la chance d’apercevoir un castor ou un orignal venu se nourrir au bord de l’eau ?

2/ Parc des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie

Ce parc regorge de paysages à couper le souffle avec des parois impressionnantes de plusieurs centaines de mètres au milieu desquelles s’écoule la rivière Malbaie. De par sa topographie, ce parc de la région de Charlevoix abrite une faune variée comme le l’aigle royal, le caribou, le castor ou la martre, emblème du parc.

Le parc des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie est réputé pour son excursion de l’Acropole des Draveurs. C’est une des randonnées phares du Québec, présentant un dénivelé de 800 mètres et  donc un niveau difficile. Les premiers hectomètres sont en effet assez raides mais proposent en guise de récompense, quelques panoramas somptueux sur la vallée et la rivière Malbaie. L’Acropole des Draveurs comporte trois sommets distincts, offrant des vues différentes mais tout aussi impressionnantes sur ce lieu enchanteur.

3/ Parc de la Pointe-Taillon

Le parc de la Pointe-Taillon constitue une péninsule sur le lac Saint-Jean, véritable mer intérieure du Québec. La particularité de ce parc est d’être seulement accessible à pied ou à vélo. C’est également un endroit propice à la baignade en eau douce. Une grande plage à l’entrée du parc est d’ailleurs surveillée en saison. Pour contempler le paysage depuis le lac, la location de kayaks, canots ou pédalos est proposée. Lieu de détente paisible, ce parc offre de beaux panoramas et des milieux très variés tels que des tourbières, des rives sablonneuses ou des forêts. La faune est y dense et la présence de castors et d’orignaux est à signaler.

Explorer ce lieu à vélo est une belle idée de sortie à la journée. Le tour du parc représente une distance de 45 km, sur des pistes cyclables de faible dénivelé. Il est cependant possible de réaliser une boucle plus courte ou de revenir sur ses pas afin d’écourter le parcours. Des aires sont aménagées afin d’admirer le panorama sur le lac Saint-Jean et la rive opposée. Des espaces d’observation de la faune et de la flore permettent d’agrémenter de belle façon cette promenade à vélo. À noter que la location de vélos est possible à l’entrée du parc (service proposé gratuitement pour les enfants jusqu’à 17 ans).

4/ Parc du Fjord-du-Saguenay

Le Saguenay est une rivière prenant sa source au lac Saint-Jean et se jetant dans le fleuve Saint-Laurent à Tadoussac. La basse vallée est marquée par la présence d’un fjord. Le parc du même nom est situé en bordure du Saguenay et s’étend sur une surface de 326,7 km2. Randonnée, promenade en kayak sur le fjord ou parcours de via ferrata sont des activités proposées au sein du parc permettant d’apprécier la beauté des lieux et la palette de couleurs offerte par ces paysages saisissants.

La baie voisine du parc est régulièrement visitée par des bélugas, cétacés également appelés petites baleines blanches. La randonnée « la halte du béluga » vous conduit via un agréable sentier, en bordure du Saguenay. Si vous êtes chanceux, vous aurez la possibilité d’observer depuis une plateforme des bélugas venus s’alimenter ou se regrouper : un moment captivant, avec la beauté du fjord en arrière-plan.

Si les bélugas ne sont pas au rendez-vous, vous pourrez tout de même en savoir plus sur leurs habitudes. Les gardes du parc proposent en saison une intéressante causerie afin de découvrir ces petits cétacés blancs. Régime alimentaire, mode de vie, préservation de l’espèce, vous deviendrez incollables sur les bélugas !

5/ Parc de la Gaspésie

Le parc de la Gaspésie est situé sur la rive droite du fleuve Saint-Laurent, à l’intérieur des terres. L’altitude de ses montagnes et les dénivelés proposés font de ce parc un lieu prisé pour la pratique de la randonnée. L’excursion du mont-Ernest-Laforce offre notamment une vue panoramique sur le parc de la Gaspésie.

Parmi les nombreuses activités proposées, les visiteurs ont la possibilité de contribuer au recensement du caribou, espèce menacée. Il est possible d’en observer autour du mont Jacques-Cartier, deuxième sommet du Québec. Des règles de conduite doivent être respectées pour préserver ces animaux et leur habitat.

6/ Parc national de l’île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé

L’Île Bonaventure, accessible en bateau, constitue la majeure partie de ce parc situé sur la partie la plus à l’est de la Gaspésie. Ce parc possède également l’une des silhouettes emblématiques de la région. Il s’agit du Rocher-Percé, qui déploie ses imposantes falaises au milieu de l’eau.

Sur l’Île Bonaventure, plusieurs sentiers de randonnée permettent de partir à la découverte de ce morceau de terre et d’observer les oiseaux migrateurs qui y nichent. Cette île est en effet connue pour abriter une importante colonie de fous de Bassan. Les gardes du parc sont présents pour parfaire les connaissances des visiteurs sur les habitudes et le comportement de ces oiseaux. Avant de regagner le continent, imprégnez-vous du passé insulaire à travers les anciennes maisons de pêcheurs de morue et admirez les paysages avec l’océan Atlantique en toile de fond.

Si vous souhaitez pratiquer des activités de pleine nature au sein de milieux préservés, dans des décors grandioses, les parcs nationaux du Québec vous séduiront. Etapes indispensables lors d’un voyage au Québec, la visite de ces grands espaces vous garantit dépaysement et découverte d’une nature pleine de richesse.

Informations générales sur les parcs nationaux du Québec

Tarifs

Les parcs nationaux du Québec sont gérés par la SEPAQ (Société des Établissements de Plein Air du Québec). L’accès est payant :

  • tarif au 01/01/2020 : 8,75 dollars canadiens/jour/personne ;
  • l’entrée est gratuite pour les enfants jusqu’à 17 ans.

Camping et hébergements dans les parcs

Envie de passer une nuit en pleine nature, dans un décor absolument dépaysant ? Une grande partie des parcs nationaux du Québec proposent des emplacements de camping ainsi que dans certains parcs des solutions « prêt à camper » et des hébergements équipés. C’est une expérience à découvrir lors d’un séjour au Québec !

Activités proposées

Les parcs nationaux du Québec, proposent un grand nombre d’activités, adaptées à la période de votre visite. En saison hivernale, selon les lieux, il est ainsi possible de pratiquer les raquettes, le ski de fond ou la marche nordique : une belle façon de découvrir la nature québécoise sous la neige.

Selon les périodes, les parcs organisent des interventions permettant aux visiteurs de se renseigner sur l’histoire du parc, la faune qui l’occupe… Des animations sont spécifiquement destinées aux enfants et aux familles. Des rallyes sont par exemple organisés dans certains parcs permettant aux enfants de mieux appréhender les milieux qui les entourent. Des renseignements sont donnés dans les centres d’informations et de services de chaque parc.

Il est nécessaire de s’informer sur les dates d’ouverture, certains lieux comme le parc de l’île de Bonaventure et du rocher Percé étant seulement accessibles quelques mois par an.

Renseignements à prendre

Un règlement régit les différents parcs nationaux du Québec et il est nécessaire d’en prendre connaissance avant toute visite.

Les parcs du Québec étant de grands espaces naturels, des conseils de prudence sont également prodigués dans les guides de la SEPAQ.

Les six parcs présentés dans cet article sont un échantillon de l’ensemble des parcs nationaux à découvrir au Québec. À noter également qu’en plus des parcs nationaux du Québec, vous trouverez sur le territoire de la province québécoise des parcs nationaux canadiens, tels que la Mauricie ou le Forillon.

Stéphanie Laurens

Profil Linkedin

Inscris-toi à la newsletter pour recevoir des bons plans et astuces ainsi que les derniers articles publiés.

pack voyage en famille

5 réflexions sur “Parcs nationaux du Québec : 6 lieux à découvrir”

  1. Ping : Faire sa valise : checklist ⋆ Tout pour le voyageur

  2. Ping : Otaru : Top 4 des Raisons de Visiter cette Ville ⋆ Japon

  3. Ping : Les Plus Belles Destinations En Famille | Notre Sélection

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.